samedi 26 juillet 2014

Gaza hantera la conscience occidentale pour longtemps




Le déluge de feu qui s'est abattue sur la population de Gaza rappelle les pages sombres de l'histoire de l'Occident lorsque ses armées avaient montré leur puissance de feu contre les Africains, les Algériens, les Vietnamiens qui luttaient pour leur indépendance. A l'époque, le discours unilatéral des médias répétait à l'envie qu'il fallait mettre à genoux les fanatiques du FLN et du Vietcong qui terrorisaient des populations sans défense.
C'est cette même rhétorique honteuse que nous retrouvons aujourd'hui sur CNN, TFI... pour expliquer que l'armée israelienne essaye de libérer la population de Gaza des griffes du Hamas en essayant de faire le moins de victimes possibles. La palme d'or devrait être décernée à l'ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis, qui a été invité par 55 chaînes de télévision en deux semaines, répétant devant des journalistes, touchés par son humanité, que l'armée israëlienne devrait recevoir le prix Nobel de la paix pour épargner des civils palestiniens malgré les 800 morts enregistrés! (New York Times du samedi 26 juillet 2014). Le problème n'est pas les Palestiniens, dit-on, c'est leur organisation politique. Hier c'était le FLN, le Vietcong et aujourd'hui c'est le Hamas, accusé de vouloir détruire Israël. Ce qui est un mensonge parce que les Palestiniens veulent détruire le Israël de l'apartheid et non les juifs. Hélas, avant la fin de ce conflit, il y aura des milliers de morts. Les pères fondateurs du sionisme avaient conscience qu'ils avaient échoué dans leur projet qui était à l'origine de créer un Etat où les juifs vivraient en paix. Paradoxalement, s'il y a aujourd'hui un endroit où un juif risque tous les jours sa vie, c'est en Israël, communauté assiégée, en guerre perpétuelle avec la population à qui il nie les droits nationaux et qui dépend pour sa survie de l'Occident. Jusqu'à quand cette situation va-t-elle durer? L'occident sera-t-il éternellement puissant? Lors de la célébration du centenaire de l'Algérie française, les colons avaient le sentiment que l'Algérie leur appartiendra pour toujours. Moins de 25 ans plus tard a commencé une insurrection qui a fermé le processus de décolonisation entamé avec l'indépendance de l'Inde en 1947. Tout Etat colonial est appelé à disparaître du fait même qu'il est bâti sur la négation des droits des autochtones. Seuls les Sud Africains ont su échapper à ce dilemme en se réconciliant avec les habitants du pays.
A l'ère des réseaux sociaux et d'internet, Israël n'a plus l'avantage que lui offrent les médias occidentaux qui cachent les crimes contre l'humanité commis par les soldats israeliens. La pression sera telle que les dirigeants occidentaux seront obligés de se justifier. En France, François Holland et Manuel Valls ont cru trouver la parade en accusant la protestation contre la guerre menée par Israël comme de l'anti-sémitisme. S'indigner à la vue d'un corps d'enfant déchiqueté par un obus de char, c'est faire preuve d'anti-sémitisme pour Hollande et Valls. Et pourtant ces jeunes de banlieue, qui sont descendus crier leur rage suite au massacre de populations civiles, ont sauvé l'honneur de la France à qui Israël a dicté sa politique étrangère au Moyen Orient. Manuel Valls a insulté ces jeunes qu'il décrit comme étant sans repères et sans conscience dans un discours qui restera célèbre par sa vilénie. Cela rappelle étrangement les insultes publiques des parlementaires bourgeois du 19èm qui exprimaient de la haine pour les classes populaires, dont les ouvriers grévistes, accusées à l'époque de vouloir mettre fin à la civilisation et de mettre en danger la propriété privée. Délégitimer les protestations des classes populaires en les accusant de vouloir mettre fin à la propriété privée ou en les accusant d'anti-sémitisme relève de la même mécanique argumentaire qui cache mal la mauvaise conscience des nantis à qui les "gens d'en bas" rappellent les valeurs élémentaires de justice et de fraternité. Manuel Valls sait-il que les jeunes de banlieue ne savent pas ce qu'est l'anti-sémitisme, ce racisme élaboré au 19èm siècle par l'Europe et qui a culminé dans l'assassinat de millions de juifs par un Européen nommé Hitler? Ce racisme ne fait pas partie de la mémoire des jeunes de banlieue qui ne sont pas anti-sémites dans la tradition de la droite française. Etre solidaires avec les Palestiniens ne signifie pas qu'ils sont anti-sémites. Si le bourreau des Palestiniens était chinois, ils seraient anti-chinois et c'est leur droit. Par le passé aussi, Guy Mollet et Jacques Soustelle s'indignaient que le FLN soit anti-français! Oui les combattants du FLN étaient anti-français tant que l'Algérie était sous occupation française. Cela vaut aussi pour les résistants français qui étaient anti-allemands?

Washington DC, 26 juillet 2014
           

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire